Questions fréquentes sur le CRPE

Questions sur le concours :

Comment s’inscrit-on au concours du CRPE ?

En ligne via le site Cyclade : https://exacyc.orion.education.fr/cyccandidat/portal/accueil

Les inscriptions auront lieu entre mi-octobre et mi-novembre 2023

Quelle formation pour devenir professeur des écoles ?

Pour devenir professeur des écoles il faut passer le concours du CRPE (concours de recrutement des professeurs des écoles).

Y a-t-il un concours pour enseigner en école maternelle ou élémentaire ?

Le concours pour devenir professeur des écoles (CRPE) est le même que vous vouliez enseigner en école maternelle ou en école élémentaire.

Le métier de professeur des écoles est polyvalent en termes de disciplines (on enseigne toutes les disciplines de l’école) mais aussi en termes de cycles (on peut enseigner en petite section de maternelle comme au CM2). Il n’y a donc pas de concours spécifique « maternelle » ou « élémentaire ». La formation dans les INSPE vous préparera à l’enseignement de la toute petite section au CM2.

Une fois devenu professeur des écoles, vous pourrez émettre des vœux pour enseigner soit en maternelle, soit en élémentaire.

Pour être éligible au concours :

Conditions d’éligibilité au CRPE 2023 :

Au moment de l’inscription le candidat, choisit sa voie de concours.

Quel que soit la voie choisie, le concours est le même, mais les conditions et le nombre de postes diffères.

Pour un concours de professeurs des écoles, vous pouvez vous inscrire dans l’académie de votre choix mais vous serez obligatoirement nommé fonctionnaire stagiaire dans l’académie dans laquelle vous aurez réussi le concours. Vous pouvez vous inscrire dans plusieurs académies mais vous serez obligé de faire un choix puisque les épreuves ont lieu aux mêmes dates dans toutes les académies.

Si vous êtes ressortissant d’un des 28 États de l’Union européenne ou d’un État partie à l’accord sur l’Espace économique européen (Islande, Liechtenstein et Norvège), vous pouvez vous inscrire. Les candidats qui ont la nationalité monégasque, andorrane ou suisse ont aussi accès aux concours.

 

Si vous êtes ressortissant d’un autre État, vous ne pouvez pas vous inscrire à un concours de l’enseignement public.

Si vous êtes en instance d’acquisition de la nationalité française, vous pouvez vous inscrire à un concours de l’enseignement public à titre conditionnel. Vous devrez remplir la condition de nationalité au plus tard à la date de la première épreuve. Si vous n’avez pas acquis la nationalité française à cette date, votre inscription sur la liste des candidats admis sera annulée.

 

Les diplômes obtenus dans un État membre de l’Union européenne ou partie à l’accord sur l’Espace économique européen sont pris en compte pour une inscription aux concours au même titre que les diplômes français.

Il n’y a pas de limite d’âge pour passer le concours. Toutefois, vous ne devrez pas avoir dépassé la limite d’âge légale de la retraite au moment de la titularisation, après accomplissement du stage d’un an. La limite d’âge légale se situe entre 65 et 67 ans en fonction de votre année de naissance.

Il n’y a pas de limitation d’inscription au concours, vous pouvez vous inscrire autant de fois que vous le souhaitez.

Si vous êtes inscrit en Master MEEF, vous n’êtes pas automatiquement inscrit au concours, vous devez faire la démarche de votre côté.

Au moment de l’inscription, qui aura lieu cette année entre mi-octobre et mi-novembre, le candidat peut décider de s’inscrire à plusieurs voies de concours, si il est éligible.

Les différentes voies de concours :

  • Le CRPE externe s’adresse aux étudiants inscrits en master 2 ainsi qu’aux personnes qui détiennent déjà un diplôme de master 2 (ou un équivalent). Seul le niveau de diplôme est exigé dans les conditions d’éligibilité. Il n’y a pas d’obligation de posséder un diplôme en lien avec la discipline du concours concerné. Les parents de 3 enfants sans condition de diplôme ou sportif de haut niveau peuvent aussi s’inscrire au CRPE
  • Le CRPE externe spécial s’adresse aux mêmes personnes que le CRPE externe. Sa particularité est d’avoir deux épreuves supplémentaires portant chacune sur une langue régionale.
  • Le troisième CRPE est accessible à tous ceux qui ont au moins cinq ans d’expérience

professionnelle dans le secteur privé, sans condition de diplôme.

  • Le second CRPE interne concerne les fonctionnaires de la fonction publique d’Etat, territoriale ou hospitalière, ou d’un établissement public qui en dépend, pouvant justifier de trois ans d’expérience et titulaires d’une licence (bac+3). Y compris les

militaires. Il concerne également les contractuels avec trois ans d’expérience dans un service public et une licence (bac+3). Y compris les enseignants non titulaires ayant travaillé dans un établissement scolaire public ou privé, en France ou à l’étranger

  • Le second CRPE interne spécial s’adresse aux mêmes personnes que le second CRPE Sa particularité est d’avoir deux épreuves supplémentaires portant chacune sur une langue régionale.
  • Le premier CRPE interne est réservé aux instituteurs titulaires qui justifient de trois années de services effectifs.

Pour les parents de 3 enfants qui participent au concours externe : Il suffit de fournir une copie du livret de famille, un justificatif de la CAF, une attestation relative au versement du supplément familial de traitement si vous êtes agent de la fonction publique ou un avis d’imposition. Pour qu’un candidat bénéficie de la dispense de diplôme, la naissance du troisième enfant doit intervenir au plus tard à la date de publication des résultats d’admissibilité (c’est-à-dire des épreuves écrites), date à laquelle la condition de titre ou de diplôme exigée doit être remplie.

Quelle est la date limite de validité des attestations de natation et de secourisme demandées pour le CRPE ?

Les attestations de natation et de secourisme nécessaires pour passer le CRPE sont valables quelle que soit l’année de leur obtention.

Puis-je m’inscrire au CRPE sans avoir les attestations demandées ? À quelle date dois-je avoir obtenu les attestations de natation et de secourisme demandées pour le CRPE ?

Vous pouvez vous inscrire si vous n’avez pas encore les 2 attestations mais vous devez rapidement prendre l’attache avec d’organismes habilités à les délivrer. ATTENTION : en fonction des académies les justificatifs vous sont demandés plus ou moins tôt. Exemple en 2022 : le 10 Décembre dans l’académie de Reims contre le 30 Mars dans l’académie de Versailles ! Lisez bien toutes les informations en fonction de votre profil sur CYCLADE ! Si vous êtes admissible et n’avez pas ces attestations, vous serez radié de la liste d’admissibilité.

Mes attestations ont été délivrées à l’étranger, sont-elles valables ?

Les attestations de natation et de secourisme délivrées par une autorité compétente d’un État membre de l’Union européenne ou d’un autre État partie à l’accord sur l’espace économique européen sont autorisées pour se présenter au CRPE.

Vous devrez apporter la preuve de leur équivalence et les présenter dans une traduction en français établie par un traducteur assermenté.

Où obtenir l’attestation de secourisme ?

Les associations agréées et les organismes habilités à l’enseignement des premiers secours sont

nombreux. Vous pouvez contacter la préfecture de votre département qui vous fournira la liste. Quelques associations (liste non exhaustive) :

  • Croix Rouge Française
  • Protection civile
  • Société Nationale de Sauvetage en Mer
  • Fédération Française de Sauvetage et de Secourisme
  • Fédération des Secouristes Français Croix-Blanche
  • Unions Départementales des Sapeurs-Pompiers
  • Œuvres Hospitalières Françaises de l’Ordre de Malte
  • Centre Français de Secourisme

Secourisme : quels sont les titres admis en équivalence du PSC1 ?

Voici une liste non exhaustive des attestations acceptées en équivalence du PSC1 exigé pour le CRPE :

  • AFPS
  • AFGSU
  • Attestation de « gestes premiers secours »
  • Brevet d’État d’éducateur sportif (BEES)
  • Brevet de brancardier secouriste
  • Brevet de secouriste de la protection civile,
  • Brevet national de premiers secours (BNPS)
  • Brevet national de secourisme (BNS)
  • Brevet national de sécurité et sauvetage aquatique (BNSSA)
  • Certificat d’aptitude au secourisme obligatoirement reconnu par le ministère de l’intérieur
  • Certificat de sauveteur secouriste du travail (CSST)
  • Certificat de formation aux activités de premiers secours en équipe (CFAPSE)
  • Diplôme d’infirmier, de médecin, chirurgien-dentiste, pharmacie, vétérinaire, sage-femme
  • Premiers secours en équipe de niveau 1 (PSE1) Attention, les attestations suivantes ne sont pas acceptées :
  • Attestation d’initiation aux gestes élémentaires de survie
  • Brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur de centres de vacances et de loisirs (BAFA)
  • Brevet européen de premiers secours (BEPS)
  • Certificat fédéral de premiers secours (CFPS)
  • Certificat militaire d’aptitude aux gestes élémentaires de survie
  • Initiation à l’alerte et aux premiers secours (IAPS)
  • Initiation aux premiers secours (IPS)
  • Initiation à la réduction des risques (IRR)

Quels sont les titres admis pour justifier de l’attestation en natation ?

Toute attestation certifiant qu’un parcours d’au moins 50 mètres a été réalisé dans une piscine placée sous la responsabilité d’un service public est acceptée. Cette attestation doit être établie soit par un service universitaire (STAPS, SCAPS), soit par une autorité d’un service public territorial des activités physiques et sportives (piscine municipale), soit par une autre autorité publique habilitée à assurer une formation dans le domaine de la natation.

Pourquoi le concours de professeur des écoles auquel je veux m’inscrire n’apparaît-il pas dans la liste des concours proposés par l’académie ?

Tous les concours ne sont pas ouverts chaque année dans toutes les académies. Si le concours n’est pas proposé c’est qu’il ne sera pas organisé en 2022.

Pour le CRPE, est-il possible de changer d’académie pour passer l’oral ?

Le concours de professeur étant organisé au niveau académique, vous devrez obligatoirement passer les épreuves d’admission dans l’académie où vous vous êtes inscrit et avez été déclaré admissible.

Peut-on s’inscrire dans l’académie de notre choix ? Est-il possible de s’inscrire dans plusieurs académies ?

Pour un concours de professeurs des écoles, vous pouvez vous inscrire dans l’académie de votre choix mais vous serez obligatoirement nommé fonctionnaire stagiaire dans l’académie dans laquelle vous aurez réussi le concours. Vous pouvez vous inscrire dans plusieurs académies mais vous serez obligé de faire un choix puisque les épreuves ont lieu aux mêmes dates dans toutes les académies.

Que se passe-t-il quand j’obtiens le concours ?

Une fois obtenu, les étudiants deviennent fonctionnaires stagiaires. Ils sont en formation en alternance à temps partiel dans une école et en master 2 MEEF. C’est à la fin de cette année de formation qu’ils sont titularisés et officiellement professeur des écoles. Cette année en alternance est rémunérée comme un mi-temps. À la fin de l’année de stage, le titulaire fait des choix pour être muté dans une nouvelle école, toujours dans l’Académie du concours.

Si vous réussissez un concours de professeurs des écoles, vous serez obligatoirement nommé fonctionnaire stagiaire puis titulaire dans l’académie dans laquelle vous avez obtenu le concours

Puis-je passer le concours si je travaille dans le privé ou que je suis au chômage ou sans activité ?

35 % des admis au concours de professeur des écoles en 2019 étaient salariés ou chômeurs et le taux ne cesse d’augmenter depuis.

Jusqu’à quel âge puis-je passer le concours de professeur des écoles ?

Il n’y a pas de limite d’âge. Toutefois, vous ne devrez pas avoir dépassé la limite d’âge légale de la retraite au moment de la titularisation, après accomplissement du stage d’un an. La limite d’âge légale se situe entre 65 et 67 ans en fonction de votre année de naissance

Est-il possible de passer le concours avec une licence ?

Les personnes en congé de formation, en recherche d’emploi ou ayant un projet de reconversion professionnelle peuvent s’inscrire en master MEEF par la voie de la validation des acquis s’ils ne sont pas titulaires d’une licence.

Plusieurs dispositifs existent :

  • La VAPP (validation des acquis professionnels et personnels), permet d’accéder à la formation sans les diplômes prérequis habituels
  • La VAE (validation des acquis de l’expérience), permet d’obtenir d’une certification, après examen et reconnaissance des acquis tirés de l’expérience professionnelle, personnelle et de formation
  • La VES (validation des études supérieures) permet d’obtenir d’une certification, après examen des études supérieures suivies en France ou à l’étranger.

Dans quelle école le professeur des écoles est-il muté ?

Le professeur démarre sa carrière dans un département de l’académie où il a passé son concours. L’Académie est choisie au moment de son inscription au concours. En fonction de votre situation personnelle et de votre classement au concours, vous ferez un choix d’affectation parmi les écoles proposées dans votre académie. Vous connaitrez votre affectation généralement mi-juillet.

Quelles sont les missions du professeur des écoles ?

Le professeur des écoles a pour mission d’instruire et de transmettre des connaissances aux enfants de la maternelle au CM2. Les enfants ont donc entre 3 et 11 ans.

Que doit enseigner le professeur des écoles ?

Le professeur des écoles doit prendre en charge plusieurs disciplines. Il suit un programme défini par le ministère de l’Education nationale. En maternelle, il sensibilise les enfants aux lettres et aux chiffres à travers le jeu. Quand il enseigne au primaire, le professeur des écoles enseigne le français, le calcul, les sciences, l’histoire-géographie, l’éducation artistique, physique et sportive. Il inculque

également les règles de vie en société notamment à travers l’éducation civique.

Quel est l’emploi du temps du professeur des écoles ?

Il assure 26 heures de cours par semaine. Il faut également compter le temps de préparation de ses cours et la correction des exercices donnés en classe. Evidemment, le temps de préparation se réduit avec l’expérience. Le professeur des écoles prend en charge des classes de 20 à 30 enfants.

2) Questions sur les épreuves du concours :

Quel est le niveau de connaissances requis pour les épreuves ?

Le cadre de référence des épreuves des concours externes, troisièmes concours et seconds concours internes de recrutement de professeurs des écoles est celui des programmes de l’école primaire. Les connaissances attendues des candidats sont celles que nécessite un enseignement maîtrisé de ces programmes. Il est attendu du candidat qu’il maîtrise finement et avec du recul l’ensemble des connaissances, compétences et démarches intellectuelles du socle commun de connaissances, compétences et culture, et les programmes des cycles 1 à 4.

Des connaissances et compétences en didactique du français et des mathématiques ainsi que des autres disciplines pour enseigner au niveau primaire sont nécessaires

Que comporte l’épreuve de Français ?

Epreuve de 3 heures comportant 3 parties avec un coefficient 1 Noté sur 20 : Note égale ou inférieure à 5 est éliminatoire

Le programme de l’épreuve est constitué :

  • Du programme en vigueur de français du cycle 4
  • de la partie « L’étude de la langue au lycée » des programmes de français de seconde

générale et technologique et de première des voies générale et technologique

  • Les connaissances et compétences prescrites dans ces programmes doivent être maîtrisées

avec le recul nécessaire à un enseignement réfléchi du cycle 1 au cycle 3 de l’école primaire.

  • L’épreuve prend appui sur un texte (extrait de roman, de nouvelle, de littérature d’idées, d’essai, ) d’environ 400 à 600 mots. Elle comporte trois parties :
  • Une partie consacrée à l’étude de la langue, permettant de vérifier les connaissances syntaxiques, grammaticales et orthographiques du candidat
  • Une partie consacrée au lexique et à la compréhension lexicale
  • Une partie consacrée à une réflexion suscitée par le texte à partir d’une question posée sur celui-ci et dont la réponse prend la forme d’un développement présentant un raisonnement rédigé et structuré.

Que comporte l’épreuve de mathématiques ?

Epreuve de 3 heures comportant au minimum 3 exercices indépendants avec un coefficient 1 Noté sur 20 : Note égale ou inférieure à 5 est éliminatoire

Le programme de l’épreuve est constitué :

  • Du programme en vigueur de mathématiques du cycle 4
  • De la partie « Nombres et calculs » du programme de mathématiques de seconde générale et technologique
  • Les notions traitées dans ces programmes doivent pouvoir être abordées avec le recul nécessaire à l’enseignement des mathématiques aux cycles 1, 2 et 3.

Qu’est-ce que l’épreuve d’application ?

Epreuve de 3 heures, coefficient 1

L’épreuve est notée sur 20. Une note globale égale ou inférieure à 5 est éliminatoire. L’épreuve a pour objectif d’apprécier la capacité du candidat à proposer une démarche d’apprentissage progressive et cohérente.

Le candidat a le choix au début de l’épreuve entre trois sujets portant respectivement sur l’un des domaines suivants :

  • Sciences et technologie : L’épreuve consiste en la conception et/ou l’analyse d’une ou plusieurs séquences ou séances d’enseignement à  l’école primaire (cycle 1 à 3), y compris dans sa dimension expérimentale. Elle peut comporter des questions visant à la vérification des connaissances disciplinaires du candidat. Le programme de l’épreuve écrite d’application du domaine sciences et technologie est constitué du programme en vigueur de sciences et technologie du cycle 3 et des programmes en vigueur de physique-chimie, sciences de la vie et de la Terre et technologie du cycle 4.Les candidats maîtrisent les notions, compétences, savoirs et attendus prescrits par ces programmes à un niveau tel qu’ils puissent enseigner, de manière réfléchie et efficace, au cycle 1 (Explorer le monde : explorer le monde du vivant, des objets et de la matière), au cycle 2 (Questionner le monde : questionner le monde du vivant, de la matière et des objets et explorer les organisations du monde) et au cycle 3 (Sciences et technologie).
  • Histoire, géographie, enseignement moral et civique : Au titre d’une session, la commission nationale compétente mentionnée à l’article 12 détermine deux composantes parmi les trois enseignements suivants : histoire, géographie, enseignement moral et civique. L’épreuve consiste en la conception et/ou l’analyse d’une ou plusieurs séquences ou séances d’enseignement à l’école primaire (cycle 1 à 3). Elle peut comporter des questions visant à la vérification des connaissances disciplinaires du candidat. Le programme de l’épreuve écrite d’application du domaine histoire, géographie, enseignement moral et civique est constitué des programmes en vigueur d’histoire et géographie et d’enseignement moral et civique des cycles 3 et 4.Les candidats maîtrisent les notions, compétences, savoirs et attendus prescrits par ces programmes à un niveau tel qu’ils puissent enseigner, de manière réfléchie et efficace, au cycle 1 (Une école où les enfants vont apprendre ensemble et vivre ensemble et Explorer le monde : se repérer dans le temps et l’espace), au cycle 2 (Enseignement moral et civique et Questionner le monde : questionner l’espace et le temps) et au cycle 3 (Enseignement moral et civique et Histoire et géographie).
  • Arts : Au titre d’une session, la commission nationale compétente mentionnée à l’article 12 détermine deux composantes parmi les trois enseignements suivants : éducation musicale, arts plastiques, histoire des arts. L’épreuve consiste en la conception et/ou l’analyse d’une ou plusieurs séquences ou séances d’enseignement à l’école primaire (cycle 1 à 3). Elle peut comporter des questions visant à la vérification des connaissances disciplinaires du candidat. Chaque composante est noté sur 10 et donne une note sur 20. Le programme de l’épreuve écrite d’application du domaine arts est constitué par le programme d’enseignement du cycle 1 – plus particulièrement : Agir, s’exprimer, comprendre à travers les activités artistiques –, les programmes d’arts plastiques et d’éducation musicale des cycles 2 et 3 et d’histoire des arts du cycle 3. Afin d’éclairer certains objectifs et questionnements de ces programmes scolaires, un corpus de références complète pour chacun des trois enseignements concernés le programme du concours. Le corpus pour l’histoire des arts prend en partie appui sur ceux d’arts plastiques et d’éducation musicale, qu’il enrichit de références issues d’autres arts.

Qu’est-ce que l’épreuve orale de Leçon ?

Durée de préparation : 2 heures

Durée de l’épreuve à l’oral : 1 heure :

  • Français : trente minutes, l’exposé de dix à quinze minutes est suivi d’un entretien avec le jury pour la durée restante impartie à cette première partie
  • Mathématiques : trente minutes, l’exposé de dix à quinze minutes est suivi d’un entretien avec le jury pour la durée restante impartie à cette seconde partie

Coefficient 4. L’épreuve est notée sur 20. La note 0 est éliminatoire.

L’épreuve porte successivement sur le français et les mathématiques. Elle a pour objet la conception et l’animation d’une séance d’enseignement à l’école primaire dans chacune de ces matières, permettant d’apprécier la maîtrise disciplinaire et la maîtrise des compétences pédagogiques du candidat.

Le jury soumet au candidat deux sujets de leçon, l’un dans des domaines de l’enseignement du français, l’autre dans celui des mathématiques, chacun explicitement situé dans l’année scolaire et dans le cursus de l’élève. Afin de construire le déroulé de ces séances d’enseignement, le candidat dispose en appui de chaque sujet d’un dossier fourni par le jury et comportant au maximum quatre documents de nature variée : supports pédagogiques, extraits de manuels scolaires, traces écrites d’élèves, extraits des programmes…

Le candidat présente successivement au jury les composantes pédagogiques et didactiques de chaque leçon et de son déroulement. Chaque exposé est suivi d’un entretien avec le jury lui permettant de faire préciser ou d’approfondir les points qu’il juge utiles, tant sur les connaissances disciplinaires que didactiques.

Qu’est-ce que l’épreuve orale d’entretien ?

Durée totale de l’épreuve : 1h05 et 30 minutes de préparation – Coefficient 2

L’épreuve est notée sur 20. Chaque partie est notée sur 10 points. La note 0 obtenue à l’une ou l’autre des deux parties est éliminatoire

L’épreuve comporte deux parties, une en EPS et une en Motivation et CSE.

  • La première partie (30 minutes) est consacrée à l’éducation physique et sportive, intégrant la connaissance scientifique du développement et la psychologie de l’enfant.
    Le candidat dispose de 30 minutes de préparation. A partir d’un sujet fourni par le jury, proposant un contexte d’enseignement et un objectif d’acquisition pour la séance, il revient au candidat de choisir le champ d’apprentissage et l’activité physique support avant d’élaborer une proposition de situation(s) d’apprentissage qu’il présente au jury. Cet exposé ne doit pas excéder 15 minutes.
    Il se poursuit par un entretien avec le jury pour la durée restante impartie à cette première partie, soit 15 minutes.
    Cet entretien permet d’apprécier d’une part les connaissances scientifiques du candidat en matière de développement et la psychologie de l’enfant, d’autre part sa capacité à intégrer la sécurité des élèves, à justifier ses choix, à inscrire ses propositions dans une programmation annuelle et, plus largement, dans les enjeux de l’EPS à l’école.
  • La seconde partie (35 minutes) porte sur la motivation du candidat et son aptitude à se projeter dans le métier de professeur au sein du service public de l’éducation.
    Elle comporte un premier temps d’échange d’une durée de 15 minutes débutant par une présentation (5 minutes) par le candidat des éléments de son parcours et des expériences qui l’ont conduit à se présenter au concours en valorisant ses travaux de recherche, les enseignements suivis, les stages, l’engagement associatif ou les périodes de formation à l’étranger. Cette présentation donne lieu à un échange avec le jury pendant 10 minutes.
    La suite de l’échange, d’une durée de 20 minutes, doit permettre au jury, au travers de deux mises en situation professionnelle, l’une d’enseignement, la seconde en lien avec la vie scolaire, d’apprécier l’aptitude du candidat à s’approprier les valeurs de la République, dont la laïcité, et les exigences du service public (droits et obligations du fonctionnaire dont la neutralité, lutte contre les discriminations et stéréotypes, promotion de l’égalité, notamment entre les filles et les garçons, etc.).

Qu’est-ce que l’épreuve orale facultative de langue étrangère ?

Epreuve orale facultative de langue vivante étrangère portant sur l’une des langues vivantes étrangères suivantes : allemand, anglais, espagnol, italien.

Durée de préparation : 30 minutes. Durée de l’épreuve : 30 minutes.

L’épreuve est notée sur 20. Seuls les points obtenus au-dessus de 10 sont pris en compte pour l’admission des candidats à l’issue des épreuves.

L’épreuve débute par un échange dans la langue choisie de 10 minutes permettant au candidat de se présenter rapidement et de présenter un document didactique ou pédagogique, de deux pages maximum, qui peut être de nature variée : une séance ou un déroulé de séquence d’enseignement, un document d’évaluation, une production d’élève, un extrait de manuel ou de programme, un article de recherche en didactique des langues, etc., fourni par le jury.

Puis, le candidat expose la manière dont il pourrait inclure et exploiter le document fourni par le jury dans une séance ou une séquence pédagogique. Le candidat explicite les objectifs poursuivis et les modalités d’exploitation du support (exposé : 10 minutes en français suivi d’un échange de 10 minutes dans la langue vivante étrangère choisie)

L’usage du dictionnaire monolingue ou bilingue est autorisé. Le niveau minimum de maîtrise attendu de la langue correspond au niveau B2 du cadre européen de référence pour les langues.

Échangez avec une spécialiste

Échangez avec Mélina,
responsable Relations Élèves,
pour discuter de votre projet.

Je prends RDV

Discutez de votre projet avec Mélina,
responsable Relations Élèves.

Tout de suite
par téléphone

01 87 66 61 81

Plus tard
au moment qui vous arrange

Je prends RDV


de 9h à 20h en semaine et de 10h à 18h le samedi

Ou laissez-nous vos coordonnées pour que nous vous rappelions